Version française English version

Mayotte > Guide > Reportages > Nature, faune et environnement > Bivouac à Saziley : une nuit avec les tortues

Bivouac à Saziley : une nuit avec les tortues

Farniente dans un hamac tendu entre deux branches de baobab

Deux jours et une nuit sur la grande plage de Saziley près de la belle maison en bois du Conservatoire du Littoral. Au programme : « palmes-masque-tuba» sur le superbe tombant situé à une dizaine de mètres du bord, farniente sous les baobabs, et…observation discrète de la ponte des tortues durant la nuit.

Comme nous l’avons expliqué dans d’autres reportages, la péninsule de Saziley (ou Sazilé), à la forme de botte,  située à l’extrême Sud-Est de l’île de Mayotte, est bordée de plages qui sont souvent toutes appelées : plage de Saziley. Celle dont nous parlons aujourd’hui est celle qui est située dans la cambrure de la botte, là où est inscrit « Sazilé » sur la carte IGN.

En toute sécurité

Bivouaquer sur cette plage en toute sécurité, du fait de la présence des gardes du Conservatoire,  est un « must » de Mayotte. Avec une obligation, pas toujours respectée hélas : prévenir largement à l’avance la Cellule de gestion des terrains du Conservatoire du littoral (cf. bulletin à remplir –voir encadré) pour que ce lieu paradisiaque ne soit pas surpeuplé. La zone où l’on peut planter sa tente est, en effet, strictement délimitée pour ne pas déranger les tortues qui, le soir, viennent pondre tout en haut de la plage.

Cette plage est particulièrement belle, légèrement arrondie, d’un sable clair sans être blanc, et bordée de quelques énormes baobabs. L’un d’entre eux est creusé dans la partie couchée de son tronc : rempli d’eau de pluie, il sert à abreuver le bétail alentour.

Un des lieux de ponte les plus actifs de l’île

L’autre particularité de cette plage, située dans une « aire marine protégée », est son extraordinaire « tombant » riche en coraux et poissons. Nous y avons vu aussi un accouplement de tortues ainsi qu’un ballet d’énormes tortues mâles décrivant une folle ronde autour de nous pour nous impressionner avant de continuer à poursuivre la femelle tortue, objet de leurs désirs ! Enfin, la nuit, c’est un des lieux de ponte de tortues les plus actifs de l’île. Les gardes qui logent dans la maison en bois sont présents 24h sur 24h et vous accompagneront pour toute l’observation des pontes.

A partir de 18h il est interdit d’aller sur la plage. Le temps de préparer le feu pour le barbecue – à des endroits bien précis – de monter la tente à la lumière de la lampe-torche pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, de dîner…Pendant ce temps-là, les tortues sortent de l’eau, se traînent sur le sable, cherchent le lieu idéal puis commencent à creuser. A partir de ce moment-là, les observer – discrètement, sans les toucher, bien entendu   - ne les gêne plus. Feu vert donc des gardes qui vous emmènent sur les lieux de ponte. Entre le début du creusement et le départ de la tortue vers la mer après la ponte et le long rebouchage des deux trous, il peut se passer trois heures. Ce n’est souvent que vers minuit que l’on regagne sa tente…Pour se faire réveiller vers 6h par de jolis makis.

Accès:

descendre la côte jusqu’à Moutsamoudou (appelé aussi Mtsamoudou), garer sa voiture sur la petite place tout en bas du village, près de la plage.
Et partir avec une barque que vous aurez commandée.
Vous pouvez y aller aussi avec un des prestataires de «sorties en mer»(voir « Bon plan »ci-contre).

Autre solution : porter sur le dos tente et  ravitaillement et y accéder à pied après avoir garé sa voiture soit à Mtsamoudou (1h30 de marche), soit sur la place du village de Dapani (1h de marche). Attention : les sentiers ne sont pas clairement indiqués.

Un conseil:

si cela vous est possible, organisez ce bivouac un jour de semaine, ce sera beaucoup plus calme et enchanteur …

Laurence de Susanne - IleMayotte.com

Réservez votre bivouac !

Théoriquement vous ne pouvez bivouaquer à Saziley sans avoir prévenu largement à l’avance la Cellule de gestion des terrains du Conservatoire du littoral. La zone où l’on peut planter sa tente est, en effet, strictement délimitée pour ne pas déranger les tortues qui, le soir, viennent pondre tout en haut de la plage, et donc le nombre de campeurs est forcément restreint.

Téléchargez le bulletin ci-dessous, remplissez-le et envoyez-le par fax à la Cellule de gestion des terrains du Conservatoire du Littoral (CGTCL) au 02 69 64 98 98, si possible au moins15 jours à l’avance.

Autorisation Bivouac (65,51 kB)