Version française English version

Mayotte > Guide > Reportages > Nature, faune et environnement > Le lac Kariani, refuge des poules d’eau et des petits échassiers

Le lac Kariani, refuge des poules d’eau et des petits échassiers

Lac Kariani

Cris d’oiseaux, nénuphars, diversité infinie de verts : le tour du lac Kariani (Dziani Karihani en shimaoré), près du village de Tsingoni, est une balade rare et étonnante, d’une durée de 50 mn environ. Idéalement, il faut la faire tôt dans la matinée avant les ardeurs du soleil ou en fin d’après-midi.

Pas facile à trouver : le chemin qui y conduit part de la CCD 1, sur la droite en venant de Tsingoni, à 1 km environ du rond-point du collège. Laissez votre voiture dès que vous le pouvez et enfoncez-vous dans le chemin qui mène à ce lac naturel d’eau douce. Commencez par la berge sud. Le chemin domine le lac où règnent poules d’eau et petits échassiers (aigrettes, hérons…). Les nénuphars et autres plantes d’eau douce le recouvrent presque totalement.
Le chemin fait le tour du lac mais sur son extrême-Est il se retrécit sévèrement et se perd un peu au milieu des roseaux et des arbustes. Puis on arrive sur la berge nord, avec ses grandes étendues d’herbe rase en pente douce, quelques arbres et de jeunes plantations soigneusement protégées des coups de corne des zébus. Calme et sérénité.

Laurence de Susanne - IleMayotte.com

A savoir

Ce lac d'eau douce présente une surface de 5 ha en saison des pluies qui se réduit à 0,25 ha en fin de saison sèche. Il existe un autre lac naturel à Mayotte, sur Petite Terre cette fois : il s’agit du Lac Dzaha, un lac de cratère fermé, près des plages jumelles de Moya. D’une surface de 17,5 ha, c’est un lac à fond plat, typique d’un cratère explosif.
Autres étendues d’eau douce à Mayotte : les retenues collinaires créées pour répondre aux besoins en eau potable.
La retenue collinaire de Combani, construite en 1998, avec une capacité de 1,5 Mm3 pour une surface de 26 ha, est alimentée par la rivière Mro oua Mwala, affluent de la Mro oua Ourovéni.
La retenue de Dzoumogné, construite en 2001 sur le bassin versant de la Mro oua Tanabé, permet de stocker jusqu’à 2 Mm3.
Leur remplissage s'effectue entre janvier et avril, lorsque les précipitations sont les plus abondantes.