Version française English version

Mayotte > Guide > Reportages > Nature, faune et environnement > Une journée à N’Gouja

Une journée à N’Gouja

Plage de N'Gouja

La plage de N’Gouja est la plus célèbre de toute l’île... Et, si on s’y rend en semaine, la plus belle car la nature reprend ses droits, dans le calme.  Y passer toute une journée est un « incontournable » de tout séjour à Mayotte. Et si nager avec les tortues et s’allonger sur le sable clair, sous les baobabs, sont déjà un ravissement, ce ne sont pas les seuls plaisirs de ce petit paradis situé à l’extrême sud-ouest de « l’île au lagon ».

La plage de N’Gouja étale son sable clair le long d’une grande anse très légèrement incurvée, située sur la commune de Kani-Kéli. Une petite dizaine d’immenses baobabs, plantés majestueusement sur le sable, émergent de la végétation tropicale qui la borde. La clarté du sable donne à l’océan une magnifique couleur qui oscille entre le turquoise et le jade. Le long ponton en bois qui s’avance dans l’Océan, terminé par un faré, est le lieu le plus célèbre de toute l’île de Mayotte : il figure sur de nombreuses cartes postales.

Trois autres stars pour cette plage : les tortues marines, nombreuses à batifoler sans crainte à une dizaine de mètres du bord et les makis attirés par les bananes données souvent trop généreusement  par les visiteurs…Et derrière les baobabs, bien intégré, le « Jardin Maoré », un hôtel-restaurant doté de 18 bungalows dont 8 rénovés.

Nager avec les tortues : facile et sûr. Vous ne pouvez les rater car il y en a vraiment beaucoup (une centaine). Mais attention : la baignade est uniquement autorisée dans la partie médiane de la plage (au départ et par marée basse, il faut impérativement emprunter le chenal, bordée de bouées orange). Cette zone est plus ou moins bien délimitée par des bouées de couleur (blanchies par les excréments des oiseaux !).  A droite en regardant l’Océan , l’espace est réservé aux bateaux de plaisance et à gauche, au-delà de la zone « baignade » c’est tout simplement interdit à toute activité humaine. Regardez attentivement le panneau qui vous explique tout cela, sur la droit, juste avant d’arriver sur la plage elle-même.
Célèbre, belle et grande donc.  
Célèbre : c’est la plus fréquentée (avec Musicale Plage) et particulièrement par les métropolitains.
Belle : sans conteste.
Grande, oui, sauf à l’époque des grandes marées et des forts  vents de sud-ouest la plage est réduite à la portion  congrue.

Une fois que vous avez profité du tombant et du sable, il faut vous restaurer. Trois solutions :

  • le pique-nique que vous aurez apporté (pour le pain, pensez à vous ravitailler à la boulangerie artisanale « Au Petit Bonheur » de Chirongui)
  • le restaurant du « Jardin Maoré » ( sur une superbe terrasse dominant la plage. Plats : entre 19 et 26 euros, desserts : entre 9 et 11 euros)
  • le restaurant de cuisine locale et simple, « Les Trois Baobabs », situé sur la plage  de M’Bouanatsa, à 2 kms au nord de la plage de N’Gouja. Plats à  6 ou 7 euros.

L’après-midi, dès 14h, vous pouvez décider de partir sur le lagon avec l’équipe du « Lagon Maoré » dont le petit bâtiment d’accueil se trouve sur la plage, juste à droite du ponton.
Au programme : safaris dauphins et baleines, randonnées en masque, palme et tubas sur les platiers et tombants environnants, escapade aux îlots (« îlot blanc » près de la Pointe de Saziley), M’Tsamboro, Choazils, en fonction de la marée et de la météo…
Tarifs : 50 euros la demi-journée, avec boissons (78 euros la journée avec repas et boissons). Minimum de 6 personnes. -30% pour les enfants de moins de 12 ans.

Le « Lagon Maoré » est aussi un club de plongée, dirigé par Bruno. Ouvert depuis…1981, il assure les formations de plongée jusqu’au niveau II FFESSM.

Pour les coordonnées de ces différents établissements cités, voir, ci-contre, notre carnet d’adresses.

Accès

Traversez l’île à son point le plus étroit en direction de Chirongui, allez jusqu’à Mzouazia puis descendez cette superbe côte par la CCT 4. Ne pénétrez pas dans le parking privé de l’hôtel-restaurant « Le Jardin Maoré », garez-vous avant (à la hauteur du chiffre 48 sur la carte IGN), sauf durant la semaine et en dehors des vacances scolaires.
Tarifs du parking du « Jardin Maoré » le week-end et durant les vacances scolaires : 20 euros qui vous seront rendus si vous décidez de prendre un repas au restaurant.

Laurence de Susanne - IleMayotte.com