Version française English version

Mayotte > Guide > Reportages > Patrimoine et terroir > Les padzas de Dapani

Les padzas de Dapani

C’est un site géologique de toute beauté, situé dans le sud de l’île :  le rouge des sols, le vert de la végétation alentour, le bleu du lagon forment un superbe tableau. Mais c’est, en même temps, un lieu affligeant car c’est l’aboutissement d’une érosion intense.

On y accède par la partie basse du padza (*), au niveau de la route. Quelques pas au fond d’une sorte de gorge de terre rouge, dominée des deux côtés par des parois abruptes, dont les sommets se détachent sur le bleu du ciel. Un petit escalier de pierres calées par un filet de fer permet de monter en quelques minutes jusqu’au sommet. Là-haut, terre-plein et vue sur le lagon émeraude. Les contrastes de couleur- si le beau temps est de la partie- est saisissant.

Les padzas sont, en effet, le résultat d’une érosion incontrôlée : plus l’ombre de végétation, le sol est à nu. Rouge foncé, il est presque totalement stérile et va envaser le lagon à chaque nouvelle pluie. Les roches du sous-sol –en général des basaltes - sont altérées. Les causes de cette érosion sont à la fois humaines et naturelles: averses tropicales, brûlis (solution de facilité pour nettoyer rapidement un terrain avant d’effectuer des plantations), déforestation, zébus et animaux errants…

Les padzas  couvriraient actuellement plus de 3  000 hectares à Mayotte.

Le Service environnement et forêts de la direction de l'agriculture et de la forêt a engagé, dès 1980, une action de réhabilitation des « padzas ». Plusieurs types d'action ont été menées, faisant intervenir soit des moyens lourds (hélicoptère, bulldozer), soit des moyens plus simples tels que le paillage ou les fascines (sortes de bordure en osier tressé qui maintient la terre). Dans tous les cas, la construction de murets en pierres sèches ou de gabions est nécessaire pour stabiliser les sois. Ensuite, des plantations d'arbres ont été réalisées, dont l'Acacia mangium (avantage : il pousse rapidement et possède d’importantes racines).
Aux côtés des forestiers, certaines associations - comme l’association de jeunes très motivés du village de Moinatrindri – se battent pour faire cesser cette érosion en essayant de fixer le sol mais aussi, bien sûr, en sensibilisant la population, notamment les agriculteurs.

(*) Le padza est un terme qui signifie « mauvaise terre » et désigne à Mayotte des zones déforestées, ravinées avec des sols rougeâtres, non propices aux cultures, et au relief accidenté. Ces sols sont le résultat d'une érosion intense sous climat chaud et humide de roches basaltiques. Cela forme des latérites. A l'origine de ces paysages : les activités humaines (surpâturage, déforestation) et/ou une érosion naturelle.

Laurence de Susanne - IleMayotte.com

Accès

Prendre la RN3 qui descend vers le sud. Au col de Chirongui, bifurquer sur la gauche (CCD 4).

Passer Mtsamoudou et Dapani, puis à mi-chemin entre Dapani et M’Bouini, dans une grande boucle, un panneau indique le site.

Les padzas de Dapani sont accessibles gratuitement et dotés de panneaux explicatifs. Il est impératif de ne pas sortir du sentier tracé.